LA VOIX HUMAINE / LE TÉLÉPHONE
Le Téléphone La Voix humaine

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Nouvelle production 2014 : La Voix humaine de Francis Poulenc-Le Téléphone de Gian Carlo Menotti Le Telephone | Opéra bouffe en un acte Musique et Livret de Gian Carlo Menotti Création : New York, 18 février 1947 La Voix humaine | Tragédie lyrique en un acte Musique de Francis Poulenc et Livret de Jean Cocteau Création : Paris, 6 février 1959 Du comique au tragique A l’heure de l’ultra-mobile, on imagine mal ce que fut la révolution du téléphone au siècle dernier. Deux compositeurs s’y sont intéressés : Menotti qui l’utilise comme ressort comique pour un évocateur opéra-bouffe, et Poulenc qui en fait l’arme redoutable d’un drame. Cocteau l’aura compris bien avant les autres : depuis l’invention du téléphone, l’amour ne tient plus qu’à un fil ! Rapprocher ces deux pièces, deux chefs-d’œuvre du répertoire lyrique, n’a rien d’anodin et nous toucherons ici à la folie qui s’empare de nous quand la communication n’est plus, quand trop de communication tue tout rapport humain. Faut-il en rire ou en pleurer ? La réponse se cache sans doute au cœur de ces deux fragments de discours amoureux, brillants et coupants comme un éclat de miroir où chaque spectateur, pour peu qu’il ait un jour aimé et souffert, retrouvera le plus intime du sentiment. Lien vidéo : http://youtu.be/TVLYSjcnuyI Crédit photo : Lucas Falchero En coproduction avec le Centre Lyrique Clermont-Auvergne Direction musicale et adaptation : Amaury du Closel Mise en scène : Pierre Thirion-Vallet Décor : Frank Aracil Costumes : Véronique Henriot Lumières : Véronique Marsy Surtitrage : Elisabeth Muller Chef de chant : Carole Villiaumey Lucy et Elle : Erminie Blondel Ben et Lui : Thill Mantero Ensemble Orpheus Soloists